Sur le RING

L'aveuglement face au "Printemps arabe"

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Xavier Raufer - le 25/04/2011 - 34 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Ce sont des spécialistes du marketing qui l’affirment : dans une société de l’information qui vante sans cesse sa « transparence » et sa « diversité », jamais le conformisme et le panurgisme n’ont été pire. Un ex fana d’Internet en vient même à dénoncer le « maoisme digital » et le « collectivisme en ligne » !



Venues d’obscures officines, des idées, des concepts, des opinions - mais en fait, de très directifs éléments de propagande - inondent la Toile avec la force d’un tsunami ; de là, ils contaminent les foyers et cerveaux connectés ; s’imposent enfin, avec la force de l’évidence. De fait, pourquoi séduire, pourquoi convaincre, pourquoi discuter - quand on dispose d’un rouleau compresseur ?
Face à ce torrent univoque, les médias - et hélas et massivement, les médias français - sombrent désormais trop souvent dans l’angélisme, acceptent tout à l’instant comme la vérité du Bon Dieu, avalent servilement et sans réfléchir.
Ainsi - et cela est immensément dangereux en matière de sécurité globale, car là est la source même de l’aveuglement - constate-t-on bien en effet (pour évoquer Houellebecq) l’immense extension d’un domaine, mais pas de celui de la lutte - tout à l’inverse, celui de l’envahissant domaine du convenu, de l’indiscuté car finalement indiscutable - de l’évident. Qui veut se mettre à contre-courant est à l’instant sermonné avec indignation. Il insiste ? Le voilà noyé sous le silence ou disqualifié. Ringard ! Comment ose-t-il ! Un fasciste, sans doute. Car le tsunami propagandiste Internet ne connaît qu’un seul registre : celui de l’adulation, de l’enthousiasme, du 100% Vrai, Beau et Bon.

La mondialisation ? Génial ! Grandiose. Mais, qu’en est-il de la « face noire de la mondialisation » ? Alarmiste ! Frileux xénophobe. Le traité de libre-échange nord-Américain (NAFTA) ? Superbe ! La liberté pour tous ! Le bonheur à petits prix. Mais l’explosion des cartels criminels… Au seul Mexique, les 15 300 assassinats dans les guerres de la drogue en 2010, n’est-ce pas la « face noire du Nafta » ? protectionniste ! Ennemi de la liberté ! La « Diversité » ? Mais plus les nations sont hétérogènes, plus la criminalité y exerce ses ravages ? Raciste ! Quelle honte !

Et maintenant, le « printemps arabe », sur le même registre. 

En effet, parmi les présents contes de fées électroniques, le plus toxique est sans doute celui du « printemps des peuples arabes ». Non pas qu’il soit scandaleux que des asservis se libèrent, au contraire - mais en raison de l’oblitération totale, du lourd silence, pesant sur les graves dangers émanant de ce chaos en théorie libérateur. Sur ce sujet, la raison imposerait au médias la prudence. Que peut-il sortir de ce chaudron de sorcières ? Forcément, des manifestations du Souverain Bien ? Pas sûr, car de bien dangereuses évolutions s’y dessinent :

- Le syndrome somalien : parmi les facteurs décisifs que la politiquement correcte propagande électronique ne veut ou ne peut pas voir, le tribalisme. Certaines des nations en cause sont factices, en fait de simples mosaïques de tribus et de clans, péniblement comprimées dans le carcan étatique par l’usage alterné du bâton (beaucoup) et de la carotte (parfois). Certes, il est consternant de voir des pays marcher à la trique (ou pire) ou par distribution de valises de dollars (au mieux) - mais quelle est l’alternative ? Une rousseauiste Helvétie, illuminée par les œuvres de Montesquieu - ou bien la Somalie ?

- L’oubli de l’islamisme politique : la barque ben Laden coule, c’est un fait. Etait-ce la seule forme d’islamisme - de salafisme, même ? Non : il en est une autre, plus dangereuse car plus subtile et rusée, terriblement flexible : celle de l’Ikhwan, les Frères musulmans. Depuis la seconde guerre mondiale, bien des pouvoirs moyen-orientaux ont entrepris de jouer avec l’Ikhwan des jeux compliqués, genre billard à trois bandes ; notamment l’Egypte de Sadate, Israël, la Jordanie. Tous s’y sont brûlés les ailes. Israël y a perdu Gaza, et Sadate, sa vie. Aujourd’hui en Egypte, nous dit l’International Herald Tribune un peu dégrisé, la fête révolutionnaire est finie et « ce sont les mieux organisés qui tirent des marrons du feu ». Ces « mieux organisés », qui sont-ils d’après vous ? Et pas seulement en Egypte, car l’Ikhwan est présente et structurée en Syrie, en Jordanie et partout dans la péninsule arabe.






- L’oubli du crime : en Egypte d’abord, le crime organisé explose violemment et sous toutes ses formes, enlèvements, braquages, barrages de routes, tous les jours, dans tout le pays. La police a disparu ; la population a peur. Les 80 millions d’Egyptiens commencent même à s’affoler. Bientôt surgira une exigence d’ordre. D’après vous, qui sera le mieux à même d’imposer cet ordre, et au nom de quoi ?

- L’oubli du « Hezbollah global » : là est le plus sidérant. Washington, Londres, Paris - dans les capitales mêmes qui vitupèrent constamment Téhéran pour son programme nucléaire, on oublie, ou l’on feint d’oublier, l’existence de l’appareil mondial révolutionnaire-islamique suscité et structuré depuis quarante ans par le pouvoir iranien. Un appareil qui provoqua en son temps de sanglants attentats anti-israéliens jusqu’en Argentine. Un appareil qui a assassiné ses opposants dans le monde entier - et à Paris même. Et le Hezbollah global resterait passif à Bahreïn, à sa barbe, devant son nez ? Ne s’agit-il là vraiment, comme le serine la moutonnière médiasphère, que d’une affaire de sunnites repus et de chi’ites misérables ? Ou bien plutôt d’un premier domino qu’on entreprend de renverser ?

Tout cela se ferait d’autant plus aisément, que, comme l’ignorent sans doute les enthousiastes moutons médiatiques, il n’y a nulle hostilité sectaire entre Frères musulmans et Hezbollah global. Ils s’entendent depuis six décennies comme larrons en foire. Qui va plus loin que le buzz du jour ou que la dernière dépèche d’agence, découvre vite, sidéré, qu’en 1979, le premier timbre émis par la fort chi’ite république islamique d’Iran était à l’effigie du très sunnite Seyyed Qutb, l’idéologue le plus radical de l’Ikwan de l’après guerre…

Xavier Raufer



Toutes les réactions (34)

1. 25/04/2011 07:55 - Raphael

RaphaelExcellent
En tant qu'Israelien, cela fait toujours plaisir de constater que quelqu'un, quelque part ( en dehors des frontieres de notre gigantesque pays) comprenne si lucidement ce qui se passe vraiment dans les coulisses de ce "printemps", car ici en israel la presse elle n'est pas dupe : les processus en marche sont extremement dangeureux, et pour nous evidemment dans un premier temps a cause de la promiscuite. Xavier cite tres justement Gaza : voila l'exemple d'un micro etat ou il y a eu un semblant de democratie qui pourtant mena directement a l'avenement d'un gouvernement au comportement et a l'ideologie terroriste, qui de plus , reussit a berner le monde entier.

2. 25/04/2011 10:24 - Jean-François Bonnin

Jean-François BonninMerci, infiniment, Xavier Raufer.

3. 26/04/2011 14:26 - khgfljhfsdb

khgfljhfsdbXavier Raufer a écrit :

"Certaines des nations en cause sont factices, en fait de simples mosaïques de tribus et de clans, péniblement comprimées dans le carcan étatique par l’usage alterné du bâton (beaucoup) et de la carotte (parfois). "

Comme la France, quoi...

4. 26/04/2011 14:36 - HP

HP"Comme la France, quoi... " oui, et de plus en plus dans les banlieux à dominante nord-africaine...

5. 26/04/2011 22:59 - dubitatif

dubitatifJ'ai l'impression que l'auteur invente comme disent les anglo-saxons, un "homme de paille" pour mieux le critiquer. Je suis, tout au contraire de lui, frappé par le peu d'enthousiasme général pour les révolutionnaires arabes dans notre pays, que ce soit au niveau des causeurs professionnels, intellectuels, journalistes, philosophes ou que ce soit au niveau du bistro du coin.
Personne ne semble le moins du monde minimiser les incertitudes et les risques : ce qui me frappe au contraire, c'est qu'on semble un peu partout les maximiser à plaisir...
Bien entendu, le mouvement, le bouillonnement historique est un risque, comme l'était, par exemple, la décongélation du bloc soviétique... Incorrigible amant de la liberté, je pense tout de même que le courage inouï des révolutionnaires arabes devrait nous enthousiasmer tout autant que le souvenir de ceux de notre propre continent... à moins, bien sûr, qu'eux aussi on ne les aime guère ?

6. 27/04/2011 00:14 - Maïmonide

Maïmonide« Il arrive quelquefois que, même contre les principes, même contre la liberté, l’égalité et la fraternité, même contre le vote universel, même contre le gouvernement de tous par tous, du fond de ses angoisses, de ses découragements, de ses dénûments, de ses fièvres, de ses détresses, de ses miasmes, de ses ignorances, de ses ténèbres, cette grande désespérée, la canaille, proteste, et que la populace livre bataille au peuple. Les gueux attaquent le droit commun ; l’ochlocratie s’insurge contre le démos.» Victor Hugo , Les Misérables.

7. 27/04/2011 09:55 - Bobophonique

Bobophoniqueoui, et de plus :
" L'excès de liberté ne peut donc, semble-t-il, aboutir à autre chose qu'un excès de servitude, et dans l'individu et dans l'Etat. (...) Il est donc naturel que la tyrannie ne prenne naissance d'aucun autre gouvernement que du gouvernement populaire, c'est-à-dire, n'est-ce pas, que de l'extrême liberté naît la servitude la plus complète et la plus atroce." Platon, République VIII.

8. 28/04/2011 02:08 - choupikon

choupikonet l'argent dans tout ça????????

9. 28/04/2011 13:55 - Orpheus

OrpheusExcellente analyse Monsieur Raufer

10. 28/04/2011 14:34 - Maquisart

Maquisart"Mais l’explosion des cartels criminels… Au seul Mexique, les 15 300 assassinats dans les guerres de la drogue en 2010, n’est-ce pas la « face noire du Nafta » ? protectionniste ! Ennemi de la liberté ! La « Diversité » ? Mais plus les nations sont hétérogènes, plus la criminalité y exerce ses ravages ? Raciste ! Quelle honte !"

Mexique : délinquance record de nationalité, de souche et d'origine mexicaine...
Joli laboratoire, en effet, du libéralisme, où l'analyse de ses effets directs ne pâtit pas des ritournelles nationalistes de comptoir.

(Lire l'analyse du sous-commandant Marcos, datant de 1997, et notamment la pièce numéro 7 qui vaut son pesant de cacahuètes: http://www.monde-diplomatique.fr/1997/08/MARCOS/8976)

11. 28/04/2011 15:53 - Greg môk

Greg môkMaquisart, l'auteur énumère quelques "contes de fées électroniques" comme le traité de libre-échange économique nord-américain ou, entre autres, la diversité, et c'est le seul lien, ou du moins c'est ainsi que je l'ai compris.

Par conséquent votre contre-argument me semble erroné.

12. 28/04/2011 16:09 - Maquisart

MaquisartGreg môk,

Je ne comprends pas bien votre objection et je crois avoir bien compris l'auteur.
Dans le passage que je cite, l'auteur môk le refus de critiquer les modalités du libre-échange et les procès alors intentés en "racisme", "protectionnisme",...

J'en profitais pour rappeler que l'immigration n'est pas responsable de l'explosion de la délinquance mexicaine, elle est "bien de chez eux"! Elle est d'ailleurs consubstantiel au libéralisme puisqu'elle vise, comme toute délinquance, à accomplir en mode "express" ce que le capitalisme entreprend lentement sous l'étiquette "démocratie".

13. 28/04/2011 16:31 - HP

HPCette crimininalité est au moins égalitaire puisque le peuple en dispose alors que dans tous les grouvernements socialistes/communistes, le crime est affaire d'Etat... Votre façon de faire comme si seul le libéralisme (et je ne défends pas ce système) était responsable du jour au lendemain des crimes est comique. Il est vrai que ça n'a jamais existé dans d'autres systèmes et à d'autres époques ! C'est nouveau, ça vient de sortir. Il a bon dos le capitalisme. Comme tous les gens qui pensent comme vous, le système/institution est toujours fautif, jamais l'homme qui est le bon sauvage. C'est plutôt cette vision de l'homme et son corrolaire qui sont responsables des problèmes. En ce sens, la démocratie est peut-être plus responsable que l'économie même s'il est difficile de différencier les deux. Etes-vous si sûr qu'il n'y a pas d'immigration au Mexique ?

14. 28/04/2011 16:48 - Maquisart

MaquisartHP,

"Votre façon de faire comme si seul le libéralisme (et je ne défends pas ce système) était responsable du jour au lendemain des crimes"

C'est faux. Comme d'habitude, vous ne lisez pas. Des envies de répression, qui plus est pour les cités, j'en ai eu et j'en aurais toujours plus que vous. Vous n'avez pas la moindre idée de ce que la délinquance représente à mes yeux. Le responsable du crime est avant tout le criminel, et la répression est en ce sens la première action à mener.
C'est pourquoi j'abonde dans le sens de l'auteur! C'est pourquoi vos cases Politique-Lego ne vous permettent pas d'y caser mon discours. Je vous comprend : ça manque cruellement de "essayez l'homéopathie", "créons des écoles de la seconde chance", "BHL président!",... pour gaver votre lubie anti-gauchiste.

Cependant, je fais remarquer que le contexte libéral favorise outrageusement l'explosion de la violence délinquante puisqu'elle vise les mêmes fins (enrichissement illimité) par les mêmes moyens (égoïsme doctrinal). Je n'affirme pas qu'il y aurait un lien de bijection entre délinquance et libéralisme.

"En ce sens, la démocratie est peut-être plus responsable que l'économie même s'il est difficile de différencier les deux."

Cette phrase ne veut rien dire. Reprenez-vous.

15. 28/04/2011 17:08 - Greg môk

Greg môkDésolé Maquisart mais je viens de relire le passage en question et bien que vous ayez en partie raison et moi-même en partie tort, je ne crois pas que la "diversité" comme conséquence du "libre échange" avec pour effet, la hausse de la criminalité, comme vous l'avez entendu, soit l'idée que laisse entendre l'auteur.

Le lien se situe entre la "face noire" du libre-échange nord-américain (dont l'un des buts est d'éliminer les barrières douanières et facilité les échanges transfrontaliers des biens et des services) et logiquement, l'explosion de la criminalité chez son voisin mexicain.
Il n'est donc pas question ici de "diversité".

16. 28/04/2011 17:53 - Maquisart

MaquisartGreg môk,

"dont l'un des buts est d'éliminer les barrières douanières et facilité les échanges transfrontaliers des biens et des services"

D'accord. Mais vous oubliez les échanges des idées, ce que le libéralisme appelle "la tolérance" (je crois me souvenir qu'il y avait d'ailleurs une belle citation de MGD sur ce site concernant la tolérance). La diversité, le culte de la communauté, sont des formes concrètes de libéralisme des idées.

Allez donc voir les compounds de Saudi Aramco où des ricains protestants marchent main dans la main avec des Saoudiens, dans ce qu'ils appellent "le respect mutuel des autres cultures", pendant que le cousin de l'un combat le djihaddisme en Afghanistan et que le cousin de l'autre décapite sur la place publique un compatriote pour apostasie.

L'élimination des barrières morales, l'abandon de ce que Lash appelait "la common decency", sont des résultantes du libre-échange.

17. 28/04/2011 18:17 - Greg môk

Greg môkMaquisart, le NAFTA est un échange ECONOMIQUE. L'une de ses conséquences "NOIRES" est la lutte du marché de la drogue entre les cartels mexicains.
Point.

18. 28/04/2011 18:40 - Maquisart

MaquisartLes majuscules ne donnent pas raison. Les échanges économiques sont subordonnés à l'acceptation du caractère secondaire de la morale dans la recherche de parts de marché et du profit. Au moins sait-on deja que quand Grek môk sera président, la France tentera de vendre des Rafales au Hezbollah. Car ce ne sera qu'un échange économique dont une des faces noires sera la lutte de territoire entre l'Iran et Israël.

19. 28/04/2011 19:39 - Apocalypse

ApocalypseIl est particulièrement réjouissant de voir le gouvernement égyptien collabo avec l'entité sioniste s'être fait dégager! Coup de pied au cul salutaire, Moubarak ne pourra plus partouzer avec les salopes de Tsahal! Pareil pour ce porc de Ben Ali, pourriture occidentalisée qui faisait honte à tout musulman qui se respecte! Le Hezbollah est un mouvement révolutionnaire mené par un mystique chiite le grand Nasrallah, allié au général Aoun, chrétien maronite qui partage les mêmes valeurs de résistance, deux hommes qui se tiennent debout et ne courbent pas l'échine devant la Bête! Et aujourd'hui la bonne nouvelle tombe, devinez quoi: la réconciliation entre le Fatah et le Hamas! Oh, divine surprise! Les néo-talmudistes commencent à flipper! Sans oublier ce grand homme qu'est Ahmadinedjad, chiite duodeciman qui attend le retour du 12 ème calife et de Jésus pour combattre et vaincre la Bête. Allah Akbar! Dieu est grand!

20. 29/04/2011 10:49 - Greg môk

Greg môkMais Maquisart, bien entendu que "Les échanges économiques sont subordonnés à l'acceptation du caractère secondaire de la morale dans la recherche de parts de marché et du profit.", ce qui ne signifie pas que cette théorie soit généralisée à la réalité.
Et vous le savez très bien.

"Au moins sait-on deja que quand Grek môk sera président, la France tentera de vendre des Rafales au Hezbollah. Car ce ne sera qu'un échange économique dont une des faces noires sera la lutte de territoire entre l'Iran et Israël."
Décidément, vous en devenez pédant à force, arrêtez un petit peu avec votre mesquinerie, c'est fatiguant, et surtout, c'est complètement inutile. C'en est même sôt au regard de vos commentaires en général.

Vous êtes très cultivé, c'est un fait indéniable, malgré tout, il vous manque l'essentiel, que je vous laisse deviner.


21. 29/04/2011 11:02 - Alciator

AlciatorIl y a un point qui manque, néanmoins, dans l'énumération de Xavier Raufer: celui du rôle Saoudien.
Comment ne pas voir, du Yemen à Bahrein aujourd'hui à la Syrie (riposte aux deux premiers) la patte des Saoud? La redistribution des cartes au Moyen-Orient se fait à leur détriment, et fait effectuer une révolution coperniciennes aux exigences américaines et israéliennes en matière de sécurité.
L'Arabie est elle-même devenue une source active d'instabilité.

22. 29/04/2011 14:27 - J.x

J.xPour un gauchiste Maquisart, vous seriez presque fréquentable... mais imputer tous les maux de la création à ce que vous appelez "libéralisme" comme un mantra, ou citer le Monde diplomatique comme source crédible, ça fait moyennement sérieux...

23. 29/04/2011 15:07 - Maquisart

MaquisartJ.x,

Mille excuses pour la tribune du sous-commandant, je n'ai pas trouvé le lien sur Valeurs Actuelles.

24. 29/04/2011 17:48 - Alciator

AlciatorFigurez-vous que récemment, j'ai relu le skyblog imprimé d'Ignacio Ramonet. Oh, pas volontairement, croyez-moi. Mais j'étais en compagnie d'amis persuadés d'être de libres esprits car de gauche. Et il se trouve que pour se donner une contenance, après avoir lu un magazine néo-féministe pour femme soumise, l'Equipe du jour ou une biographie de Bob Dylan (quoique, celle-là présentait un réel intérêt), mes amis lisent les titres de la Pravda bolivarienne en langue française.

Et bien oui, figurez-vous que j'en ai lu plus de la moitié: moins pour combler mon oisiveté de lendemain de fête que par réel intérêt. Une sélection d'auteurs sud-américains revenait sur la banalisation des "liders" de gauche sachant concilier capital et justice social; au mépris de l'écologie, toutefois. (en même temps, difficile vu de France d'imaginer une Verte obtenant 15% des voix aux présidentielles et faisant campagne contre l'avortement: cas brésilien).

Heureusement, une des valeurs sûres de ce canard était au rendez-vous: l'éditorial antisioniste signé d'un juif.
En bon conservateur, j'ai été touché par tant de constance dans l'erreur. On me reproche de vouloir conserver ce qui est bon (rien de plus). Eux sont carrément des conservateurs radicaux, bientôt sous formol, musée de Madame Tussauds des idées du XXe siècle. Mais comment leur dire? Ils ne furent jamais progressistes, et ne seront jamais vintage.

25. 29/04/2011 18:25 - J.x

J.xC'est un fait on peut le lire pour rigoler ou s'énerver - j'ai souvenir d'une série d'articles fabuleusement mensongers sur le bilan du communisme, affirmant par exemple que le stalinisme n'était pas le vrai communisme (poncif habituel) mais un régime de droite (beaucoup plus osé). C'est vrai aussi qu'il peut y avoir ici et là des choses intéressantes.... j'ai même été abonné quelque temps dans mes années étudiantes pensant que c'était un journal "des plus sérieux"... jusqu'à ce que le contenu finisse par me débecter et qu'un ami qui était à l'IEP me dise que même là, on en déconseillait la lecture.

26. 29/04/2011 19:06 - Jean-François Bonnin

Jean-François Bonnin

« Le nationalisme fait appel aux instincts tribaux, aux passions et aux préjugés, ainsi qu’à notre besoin nostalgique de nous décharger de nos responsabilités individuelles sur la collectivité et le groupe.

« Le totalitarisme moderne n’est qu’un épisode de l’éternelle révolte contre la liberté et la raison.
« Ce qui le différencie des épisodes plus anciens, c’est moins son idéologie que la réalisation d’un de ses rêves les plus audacieux : faire de cette révolte contre la liberté un mouvement populaire. »

Sir Karl POPPER : La Société ouverte et ses ennemis (t.3).

27. 30/04/2011 07:11 - kim

kim"La tyrannie..., on peut y prendre gout, car il arrive a l'homme d'aimer mieux croupir dans la peur que d'affronter l'angoisse d'etre lui-meme. Le phenomene generalise, les cesars paraissent: comment les incriminer, quand ils repondent aux exigences de notre misere et aux implorations de notre couardise? " "A l'ecole des Tyrans, Cioran

28. 05/05/2011 19:53 - Macro

MacroSacré Maquisart, bientot il va donner des notes et corriger les commentaires.
L'élève HP va t'il redoubler sa 1ère année ringienne et se faire rickrolled la face pendant 1 an?

29. 28/05/2011 12:45 - Simon

SimonSur Le Ring, antichambre de l'anti-libéralisme et des gardiens de vaches diplomés, voilà qui a de quoi quelque peu surprendre un habitué des pages de Dantec et Costes...

"Maquisart, le NAFTA est un échange ECONOMIQUE. L'une de ses conséquences "NOIRES" est la lutte du marché de la drogue entre les cartels mexicains."

Voilà, les autres c'est les volcans en éruption, le SIDA, la mort de l'abbé Pierre et la nouvelle mouture graphique du Ring.


30. 26/08/2011 19:25 - peuple se réveille

peuple se réveilleC'est du n'importe quoi cet article. On comprend bien que vous n'avez jamais vécu ni étudié de près le monde arabe... 2 arguments majeurs à vous opposer :

1) je trouve ça hallucinant que quelqu'un d'éduqué en revienne à soutenir des dictateurs, qui torturent, qui volent, qui pillent et oppriment leur peuple. Quels qu'en soient les raisons. Sinon vous admettez que les communistes auraient tous du nous asservir car il y'avait des fous d'extrême droite en Europe. C'est absurde et odieux.

2) vous prétendez être allé plus loin que le quidam de base mais c'est faux. Quiconque a un minimum de connaissances du monde arabe sait pertinemment que les islamistes que vous vilipendez ont très souvent été encouragés, financés et soutenus par les régimes arabes en place, pour obtenir le soutien des occidentaux. Ils jouaient aux pompiers pyromanes et les gouvernements occidentaux ont été assez bêtes pour marcher.
Aujourd'hui c'est un mouvement démocratique et populaire, pas islamiste ! D'ailleurs les islamistes en Egypte comme ailleurs ont été pris de court et n'ont pas su réagir...


Je terminerai en vous disant qu'il y'a beaucoup de courants dans l'islamisme, certains pragmatiques et modérés, d'autres plus fondamentalistes (mais ce n'est pas la majorité).

Bref, avant d'écrire des articles comme ça, essayez de vous renseigner un peu mieux car là ça frise l'imposture intellectuelle...


PS : pour répondre aux futures critiques d'avance, non je ne suis ni arabe ni musulman, je suis un laïc français !

31. 19/10/2011 17:22 - Greg môk

Greg môkUn laïc qui parle de D. . Oui, mon frère.

32. 26/10/2011 19:42 - bubu

bubu@peuple se réveille : Tu as quoi, le "laïc francais", quatorze, quinze ans ? Avec tes posts à deux balles, tu crois intéresser qui, exactement ? Et si tu retournais à tes jeux vidéos, mh?

33. 27/10/2011 23:04 - 001010010101001010100

001010010101001010100Les sociaux-démocrates européens sont d’une naïveté confondante ce sont toujours les démocraties molles ou fragilisées qui engendrent les dictatures. L’histoire se répète nous sommes à la veille de 1933 et personne en Europe ne voit rien venir.

34. 29/10/2011 15:22 - ssulokin

ssulokinBonjour,

Juste pour revenir le plus brièvement possible sur ce passage:

"Le traité de libre-échange nord-Américain (NAFTA) ? Superbe ! La liberté pour tous ! Le bonheur à petits prix. Mais l’explosion des cartels criminels… Au seul Mexique, les 15 300 assassinats dans les guerres de la drogue en 2010, n’est-ce pas la « face noire du Nafta » ? protectionniste !"

Votre argument est totalement à contresens et traduit une profonde méconnaissance de ce problème il me semble. La violence de la lutte contre la drogue au Mexique (en fait plutôt la violence due à la lutte entre ces différents cartels) a deux origines principales:

-Le resserrement des frontières états-uniennes après le 11 septembre. La drogue étant plus dure à acheminer bon nombre d'acteurs du narcobusiness se sont reconvertis dans d'autres activités criminelles (enlèvements, etc.)
-La "guerre contre la drogue" décidée à partir de 2006 par le président mexicain Felipe Calderón sous la pression de G.W Bush.

Ring 2012
Xavier Raufer par Xavier Raufer

Criminologue à la réputation internationale, écrivain, éditorialiste, docteur en géopolitique, Professeur affilié à l'Edhec, membre du Centre for the Study of Terrorism and Political Violence, School of International Relations, University of Saint-Andrews, enseignant à l'Université Panthéon-Assas, Paris II, chargé de cours à l'Institut de criminologie de Paris, depuis 1987 (cours de méthodologie), au DESS Paris II/École des officiers de la Gendarmerie nationale/EOGN-Melun, et directeur des études et recherches du Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines (études, recherches, séminaires et cours sur la criminalité organisée transnationale). En République populaire de Chine (RPC), il est professeur associé à l'École supérieure de police criminelle de Chine (Shenyang, RPC), et directeur de recherches associé au Centre de recherche sur le terrorisme et le crime organisé, Université de Sciences politiques et de Droit (Beijing, RPC).

Dernière réaction

Excellent En tant qu'Israelien, cela fait toujours plaisir de constater que quelqu'un, quelque part ( en dehors des frontieres de notre gigantesque pays) comprenne si lucidement ce qui se passe...

Raphael25/04/2011 07:55 Raphael
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique