Sur le RING

Rue 89 brisé, martyrisé... mais Rue89 racheté

SURLERING.COM - BIG BROTHERS - par Laurent Obertone - le 16/01/2012 - 4 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

L'information est passée quelque peu inaperçue : fin décembre et début janvier, le Nouvel Obs a racheté Rue89. Ça ne se discute pas, chacun ses petits cadeaux de Noël...



L'affaire est amusante. Rue89, c'est une icône, le rendez-vous quotidien de tout artiste, journaliste ou enseignant qui se respecte. On accuse, on dénonce, on sort des sujets osés avec des angles décalés, on éditorialise sur la France rance quand on accuse un ophtalmo de racisme, en publiant son nom et son adresse, sur la foi d'un unique témoignage, avant de s'excuser petitement sans se remettre en cause pour autant. « J'regrette si vous voulez, mais quand même elle l'avait cherché, m'sieur le juge ».

Génial, parfait. Tout le monde adorait, même si personne n'était manifestement prêt à payer.

Le « pure-player » parmi les « pure-player », celui dont tout le monde disait qu'il marchait du tonnerre, gagnait suffisamment avec la pub, n'avait besoin de personne pour dénoncer tout le monde, piquait les innombrables lecteurs de tout le monde, s'est vendu sans crier gare comme la dernière des courtisanes (cf Le discours de la servitude volontaire d'Étienne de La Boétie).

Oui, Rue89 perdait massivement de l'argent depuis sa création en 2007, et le sieur Perdriel, patron du Nouvel Obs (et d'une foultitude d'autres choses) y était déjà allé de ses deniers, apparemment sans succès. Un « rapprochement » avec Libération (d'où est parti Rue89) avait déjà été discuté. Le monde de cette presse est décidément bien petit. Cette fois, étape supérieure, le rachat pur et simple.

Enfin, d'après Pierre Haski, Rue89 n'a pas été racheté, non non non, il a rejoint l'Observateur, comme les hirondelles rejoignaient DSK au Carlton.  Et attention, l'acheté aura toute son indépendance, comme de bien entendu : il pourra choisir les positions.

Extrait du premier communiqué commun : « Le Nouvel Observateur et Rue89 ont décidé de se rapprocher dans le but de renforcer leur indépendance éditoriale ». Il ne manque que les rires enregistrés.

On aurait presque payé nous aussi, pour voir les tenanciers de Rue89 crier que vive la confiscation des richesses et que vive le salaire indécent des grands patrons, en tout cas de celui-là. Bon, pour faire bonne mesure, Rue89 ne crachait pas non plus sur l'argent public, n'oublions pas que le site touchait 249 000 euros de subventions par an, merci Fillon, vive la « confiscation des richesses » et l'attitude « menaçant toutes les libertés » du gouvernement de droite le plus impitoyable qui soit depuis le précédant.

Subventions qui sont légèrement remises en question par ce rachat. En clair, l'État français, nous, vous, avons offert 750 000 euros à Rue89, et par extension à Monsieur Perdriel, qui en avait sans doute besoin, une fortune estimée à 150 000 000 d'euros a toujours ces faux frais.

« Avec cette alliance, Rue89 est pérennisé et va pouvoir se développer. On va aussi embaucher, c'est hyper positif ». Dixit Haski. Hyper positif, qu'on vous dit. Au moins aussi positif qu'un Bjarne Riis en 1996.

En effet, c'est très positif de développer une formule qui fait faillite. On peut imaginer que les subventions vont continuer à pleuvoir, même déguisées en publicité par les obligés de Perdriel et de l'État, y'a pas de raisons. Et en plus, ça permettra à des pigistes errant entre Libé et Médiapart de manger solide. Cette affaire est presque une bonne action, une bénédiction sociale pour ces journaux qui compteront bientôt plus de journalistes que de lecteurs.

Notons au passage que les Inrocks y voient le signe positif de la « réussite d'un média reconnu ». La réussite n'est décidément plus ce qu'elle était... Enfin, si les Inrocks le disent !

Quant au racheteur, le Nouvel Obs, c'est aussi du solide. Sous la direction de l'inénarrable Joffrin, le titre est devenu en quelques mois ce qui se fait de mieux en matière de gauche décomplexée. On en arrive presque à se dire que Libération bridait son ancien patron, tant il se fait aujourd'hui plaisir, notamment en s'étant fait le chantre de l'anti-lepénisme primaire, ce qui est une posture à peu près aussi invraisemblable et courageuse que celle d'un Gad Elmaleh présidant le Téléthon.

Bref, la conclusion : n'écoutant que son courage et son désir d'indépendance, Rue89 a quitté avec fracas Libération et Joffrin pour revenir la queue entre les jambes au Nouvel Obs, sous la coupe de Joffrin. Ça rappelle un peu Besancenot, qui s'égosillait pendant trois ans pour finir par appeler à voter Royal. On constate que chez ces gens là, comme disait Brel, la notion d'honneur n'est guère plus fraîche que les poissons d'Ordralfabétix.

Morale de l'histoire : ne culpabilisez plus quand vous empêchez votre animal domestique de sortir, il serait bien vite revenu pleurer devant votre porte.

Laurent Obertone



Toutes les réactions (4)

1. 17/01/2012 15:34 - JYF

JYFBelle exécution.

2. 18/01/2012 15:27 - Descartes

DescartesJe suis lecteur ponctuel de Rue 89 (et de Ring ;), et je reconnais qu'on ne peut décemment recevoir 249 000 euros de subventions par an, tout en pleurnichant que le méchant gouvernement de droite "y nous laisse pas nous esprimer pis y tue la liberté"...

3. 21/01/2012 01:46 - Nyarlathotep

NyarlathotepPlus rien ne m'étonne, mais ça me fait quand même gerber.

4. 21/01/2012 20:13 - Riodoba

RiodobaJe n'ai jamais cliqué sur Rue 89, ce n'est pas près d'arriver. Dommage..............
Mais où peut on s'informer sainement? Y a t'il besoin d'ailleurs?
(3 ème degré)
Adishatz!

Ring 2012
Dernière réaction

Belle exécution.

JYF17/01/2012 15:34 JYF
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique