Sur le RING

Raphaël : “la Marseillaise je la siffle avec les beurs”
28/05/2010 - ADRENALINE

Toutes les réactions (11)

1. 28/05/2010 09:31 - Evan Ard

Evan ArdAh oui, il a raison, la France c'est désolant et parfois ça déprime. Je salut le courage de cette mise en abime.

2. 28/05/2010 15:30 - Aurélien

AurélienTrois accords, une voix pourrie. La France est vraiment désolante d'avoir enfanté un tel artiste de merde et de le subventionner....
Quand est ce que tu te casses? T'auras peut être pas à bouffer ailleurs....

3. 28/05/2010 22:27 - MotaOne

MotaOneJe lui donne, moi, sa carte de lâche ... Qu'il est désolant de ne pas grandir, de ne pas sortir de l'adolescence...
rdv dans 10 ans, Raphaël !

4. 28/05/2010 23:49 - Zarak

Zarak3 minutes grandioses, sommet de débilité. Raphaël veut faire son Renaud et accouche d'une infâme bouillie infantile, pur produit de la rebellitude boboïsée. Mais le séraphin a une oreille critique bien aiguisée : "La radio je la coupe même quand c'est moi"...

5. 30/05/2010 17:20 - blue velvet

blue velvetLe fond de commerce du chanteur " rebelle "est pitoyable.
Déluge de kitsh et de mélasse sentimentale.
C'est un membre de la milice de la bien- pensance.

6. 30/05/2010 22:52 - abitbol

abitbolIls sont marrants ces riches qui rêvent d'être pauvres, comme dans les séries.
Là on a la variante du blanc-bec qui rêve d'être beur, toute aussi triste à voir (et surtout à entendre).

7. 13/06/2010 13:50 - plume

plumeCes critiques sont au niveau de ses chansons visiblement!

8. 15/06/2010 13:10 - commequidirait

commequidiraitC'est ce qu'on appelle de la chanson engagée.... Misère, misère.

9. 21/06/2010 15:53 - CB

CBMoi, je suis totalement d'accord avec ce petit Raph. Un pays qui produit des artistes pareils est bel et bien désolant.

10. 22/06/2010 16:11 - thierry bruno

thierry brunoJ'avais fait l'effort d'écouter intégralement le premier album de cet individu, histoire de passer outre sa voix médiocre et ses accords de guitare foireux. Après un supplice qui m'a semblé très très long, je me suis aperçu que le texte était d'une nullité affligeante et que la musique (si tant est que l'on puisse appeler cela de la musique) ne valait pas mieux. 4 ans plus tard, ce brave garçon n'a pas mûri mais semble avoir régressé. De la chanson bluette écrite du lycéen acnéique en attente de dépucelage, nous sommes passés à la chanson engagée du cancre de la classe de troisième (version 2010) qui veut jouer au révolté en écoutant Bob Dylan et en sniffant un tube de colle périmé. C'est effectivement fort désolant tant de nullité.

11. 20/12/2010 09:01 - Lepoucedugrec

LepoucedugrecL'incarnation du bourgeois-bohême gaucho-fougère

Compose ses phrases à base d'idées "équitables" dans sa caravane labellisée bio.
Psedo droit de l'homiste qui crache sur la terre qui le nourrit.

Petit intermittent de la bêtise.

Ce genre de merdeux devrait être liquidé sur l'autel des décérébrés.

réagissez, commentez, publiez, vous êtes sur le ring



Veuillez saisir le code Anti-Robot, ce code sert à vérifier que vous n'êtes pas un Robot.